arbalète


arbalète

arbalète [ arbalɛt ] n. f.
arbaleste 1080; bas lat. arcuballista, lat. class. arcus « arc » et ballista « baliste »
Anciennt Arme de trait, arc d'acier monté sur un fût et dont la corde se bandait avec un mécanisme. Carreaux, traits d'arbalète. Tirer à l'arbalète.

arbalète nom féminin (latin arcuballista, de arcus, arc, et ballista, baliste) Arme ancienne formée d'un arc d'acier monté sur un fût et qui se bandait avec un ressort ; arme moderne du même type utilisée en compétition sportive ou pour la chasse. En chasse sous-marine, synonyme de fusil. ● arbalète (expressions) nom féminin (latin arcuballista, de arcus, arc, et ballista, baliste) Pêche à l'arbalète, pêche par projection de l'esche en tenant l'hameçon entre deux doigts, en bandant la canne et en lâchant brusquement. ● arbalète (synonymes) nom féminin (latin arcuballista, de arcus, arc, et ballista, baliste)
Synonymes :

arbalète
n. f. Arc puissant d'acier (Europe) ou de bois (Afr. subsah., Chine) monté sur un fût, se bandant à la main ou mécaniquement et tirant des balles ou des flèches (carreaux). Autrefois arme de guerre, l'arbalète est restée une arme de chasse ou de tir.

⇒ARBALÈTE, subst. fém.
A.— ARM. Arme de trait composée d'un arc d'acier bandé avec un ressort et monté sur un fût qui reçoit la balle ou le trait :
1. L'arbalète a été défendue entre chrétiens, au deuxième concile de Latran, en 1139 (...). Il ne s'agit que de l'arbalète ayant un arc d'acier, car les arbalètes avec des arcs de bois ou de corne étaient connues dans l'antiquité.
MÉRIMÉE, Ét. sur les arts au Moy. Âge, 1870, p. 257.
2. ... Julien ne se fatiguait pas de tuer, tour à tour bandant son arbalète, dégainant l'épée, pointant du coutelas, et ne pensait à rien, n'avait souvenir de quoi que ce fût. Il était en chasse dans un pays quelconque, depuis un temps indéterminé, par le fait seul de sa propre existence, ...
FLAUBERT, Trois contes, La Légende de st Julien l'Hospitalier, 1877, p. 95.
SYNT. 1. L'arc, la corde, le fût, la noix d'une arbalète (Ac. 1835-1932, Lar. 19e); trait d'arbalète (Ac. 1835-1932). 2. L'arbalète à main (qui se bande avec la main); l'arbalète à pied-de-chèvre ou de biche (dans laquelle l'arc est tendu à l'aide d'un levier à deux branches); l'arbalète à cric (où la tension est produite par un petit cric fixé à l'arbrier); l'arbalète à moufle (où le crochet est actionné par un système de manivelle); l'arbalète à cranequin (qu'on bande au moyen d'une espèce de treuil); l'arbalète à tour, de passot ou de passe, (machine de siège qui se bande avec une moufle ou un treuil); l'arbalète à jalet, (arme de chasse dont la corde forme au milieu une sorte de poche pour recevoir le projectile, qui est généralement une boule de terre dure : le galet ou jalet) (cf. LITTRÉ, Nouv. Lar. ill., GAY t. 1 1887).
Loc. [Se dit pour marquer une grande vitesse, d'un animal notamment] Plus vite qu'un trait d'arbalète ou comme un trait d'arbalète :
3. ... il enfonça les éperons qu'on venait d'attacher à ses bottes dans le ventre du cheval, qui, étonné qu'il existât un cavalier qui crût avoir besoin vis-à-vis de lui d'un pareil stimulant, partit comme un trait d'arbalète.
A. DUMAS Père, Le Comte de Monte-Cristo, t. 2, 1846, p. 386.
4. Le faucon décrivit trois cercles autour de la tête de son maître (...) aperçut la proie qu'on lui destinait; et fila droit comme un trait d'arbalète.
DRUON, Le Lis et le lion, 1960, p. 319.
P. ext., JEUX. Jeu de l'arbalète. Jeu d'adresse qui consiste à lancer avec l'arbalète des flèches ou des balles contre un but. Le peuple prit goût à ce jeu de l'arbalète (BARANTE, Hist. des ducs de Bourgogne, t. 2, 1821-24, p. 117 ) :
5. Dehors, sur la terrasse de l'auberge, je voyais, à travers les tonnelles défeuillées, une balançoire peinte en vert, un jeu de tonneau, les disques d'un tir à l'arbalète...
A. DAUDET, Trente ans de Paris, 1888, p. 295.
B.— P. anal. Divers dispositifs, instruments ou objets qui par leur forme évoquent une arbalète.
1. Cheval attelé en arbalète. Qui est attaché seul devant les deux chevaux de timon d'une voiture :
6. Elle [la diligence] était attelée de trois chevaux, dont le premier en arbalète, et, lorsqu'on descendait les côtes elle touchait du fond en cahotant.
FLAUBERT, Mme Bovary, t. 1, 1857, p. 89.
Remorquage en arbalète dit encore remorquage embelle. Sorte de remorquage en flèche où la remorque est frappée à environ un tiers de l'avant du remorqué de façon à ce que le remorqué fasse un certain angle par rapport à la route suivie par le remorqueur (cf. LE CLÈRE 1960).
2. Argot
a) Croix de cou, bijou de femme (cf. VIDOCQ, Les Voleurs, 1836, p. 7; LARCH. 1880; FRANCE 1907; LA RUE 1954; ESN. 1966).
b) Arbalète de chique, d'antone, de priante. ,,Croix d'église.`` (LARCH. 1880).
Rem. L'arbalète détendue a la forme d'une croix.
c) Membre viril (Ch.-L. CARABELLI, [Lang. de la pègre]).
3. ASTRON. et MAR. Ancien instrument composé de deux règles de bois perpendiculaires et dont on se servait pour mesurer la hauteur d'un astre. Synon. arbalestrille :
7. Rien ne permet de supposer que d'autres instruments plus perfectionnés tels que l'arbalète, la ballestrilla, le bâton de Jacob, la verge d'or, le rayon astronomique, étaient utilisés par Colomb et ses contemporains; il est très probable que leur usage ne se répandit parmi les navigateurs européens qu'après le voyage de Vasco de Gama.
J.-B. CHARCOT, C. Colomb vu par un marin, 1928, p. 94.
4. HÉRALD. Arbalète figurée ordinairement ,,en pal, la corde détendue``. (Lar. 19e).
5. PÊCHE :
8. ... en Europe, les pêcheurs (principalement au Portugal et en Espagne) utilisaient une sorte d'arbalète lançant un harpon de petite dimension.
A. BOYER, Les Pêches mar., 1967, p. 51.
Spéc. Pêche à l'arbalète. ,,Pêche à la surprise.`` (Lar. encyclop.).
PRONONC. ET ORTH. — 1. Forme phon. :[]. 2. Hist. — FÉR. 1768 qui écrit arbalête avec un accent circonflexe, rappelle que ,,on écrivait autrefois arbaleste ou arbalestre`` (cf. aussi LITTRÉ et DG) et précise que la 3e syllabe est longue (cf. à ce suj. V. BUBEN, Influence de l'orth. sur la prononc. du fr. mod., Bratislava, 1935, p. 39, § 24). Ac. Compl. 1842 réserve encore, à titre hist., une vedette à chacun des termes arbaleste et arbalestre.
ÉTYMOL. ET HIST. — 1. 1100 « arc monté sur un fût de bois destiné à diriger le projectile » (Roland. éd. Bédier, 2265 : Plus qu'arcbaleste ne poet traire un quarrel, Devers Espaigne en vait en un guaret); 2. p. ext. a) 1177 « piège à rat » (CHR. DE TROYES, Chevalier Lion, éd. W. Foerster, 914 ds T.-L. : ele [la porte] estoit tot autresi feite Con l'arbaleste qui agueite Le rat quant il vient au forfet); b) 1583 astron. (Jacques DELVAUX, pillote en la marine, Premières œuvres de 1583, Ms. de 1583, Bibl. nat., n° 6815-3, pp. 29-30 ds JAL1 : Fabrique de l'Arbaleste marine, aultrement dicte baston de Jacob).
Du lat. impérial arcuballista (composé de arcus « arc » et ballista « baliste, machine à lancer des projectiles », VÉGÈCE, Mil., 2, 15 ds TLL s.v., 474, 45). Forme aubelestre (Loherains, ms. Montp. f° 75b ds GDF. Compl. : Prant l'aubelestre, s'a .i. quarrel ens mis) d'apr. la forme b. lat. balistra (VIe s. Cassiodore ds TLL s.v., 1700, 83) courante dans les gloses.
STAT. — Fréq. abs. littér. :68.
BBG. — BACH.-DEZ. 1882. — BAUDR. Chasses 1834. — BOUILLET 1859. — BURN. 1970. — CHESN. 1857. — ESN. 1966. — FRANCE 1907. — GAY t. 1 1967 [1887]. — GOTTSCH. Redens. 1930, p. 313. — GRANDM. 1852. — GRUSS 1952. — GUYOT 1953. — JAL 1848. — LABORDE 1872. — LARCH. 1880. — LA RUE 1954. — LAVEDAN 1964. — LE BRETON 1960. — LE CLÈRE 1960. — LELOIR 1961. — LE ROUX 1752 (s.v. arbalête). — LEVY (R.). L'Hist. des mots fr. qui désignent l'arbalète. Symposium. 1951, t. 5, pp. 344-350. — MICHEL 1856. — MORGAN (R.), jr. Old Fr. jogleor and kindred terms. Rom. Philol. 1953/54, t. 7, pp. 296-297. — Mots rares 1965. — SAIN. Lang. par. 1920, p. 536. — SANDRY-CARR. 1963. — SOÉ-DUP. 1906. — WILL. 1831.

arbalète [aʀbalɛt] n. f.
ÉTYM. 1080, arbaleste; du bas lat. arcuballista, du lat. class. arcus « arc », et ballista « machine de jet » (→ Baliste); var. arbalestre, -aubalestre, d'après le bas lat. balistra.
1 Anciennt. Arme de trait, formée d'un arc d'acier monté sur un fût ( Arbrier) et dont la corde fixée sur une noix à encoche se bandait avec un treuil, un cric ou un levier (en usage comme arme de guerre jusqu'au XVIe siècle). || L'enrayoir d'une arbalète. || Traits d'arbalète. Carreau, flèche, 1. matras, vireton. || Arbalète à jalet, avec laquelle on lançait des cailloux ou des balles. || Arbalète à main; à cric, à moufle, à tour (armes de siège). || Arbalète de passe, arbalète de siège. || Tirer à l'arbalète à travers une arbalétrière, une archière. Mod. || Tir à l'arbalète, jeu d'adresse ou sport.
1 On avait dressé en cet endroit-là une tour de bois de cent coudées de haut, qui était toute pleine d'arbalestes de passe et d'autres engins à tirer au loin.
J. Amyot, Trad. Diodore, XVII, 6.
2 Il portait l'arbalestre au bon roi Charlemagne (…)
(Une clef) Qui tire à sa cordelle une noix d'arbaleste.
Mathurin Régnier, Satires, 10.
3 Un matin d'hiver, il partit avant le jour, bien équipé, une arbalète sur l'épaule et un trousseau de flèches à l'arçon de la selle.
Flaubert, Trois contes, « La légende de saint Julien l'Hospitalier », I.
Loc. Vx. Comme un trait d'arbalète : très vite.
2 Par anal. (se dit de divers instruments en forme d'arc).
a Poignée d'acier appuyant la lime contre la pièce à polir.
b Cordelettes tendues dans certains métiers à tisser. On dit aussi arbalestres.
c Chasse. Sorte de trébuchet dont on se sert pour prendre les loirs. Piège.
d (1583). Instrument formé de deux règles perpendiculaires, et qui servait à mesurer la hauteur des astres. Arbalestrille.
3 Cheval en arbalète, attelé seul devant deux chevaux de timon.Remorquage en arbalète.
4 Elle était attelée de trois chevaux, dont le premier en arbalète et, lorsqu'on descendait les côtes, elle touchait du fond en cahotant.
Flaubert, Mme Bovary, III, I.
DÉR. Arbalétée, 1. arbalétrier, arbalétrière.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Arbalete — Arbalète Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom …   Wikipédia en Français

  • arbalête — ARBALÊTE. s. f. Sorte d arme de trait. C est un arc d acier qui est monté sur un fût, et qui se bande avec un ressort. Grosse arbalète. L arc, la corde, le fût, la noix d une arbalète. Traitd arbalète. [b]f♛/b] On appelle Arbalète à jalet, ou Arc …   Dictionnaire de l'Académie Française 1798

  • Arbalēte — (Bauk.), im Obertheil eines französischen Daches, Dachstuhlsäule. Daher Arbaletière, sonst Ort mit Brustwehr zum Fechten auf dem Mitteldeck alter Schiffe, bes. der Galeeren …   Pierer's Universal-Lexikon

  • arbalète — ARBALÈTE: Belle occasion pour raconter l histoire de Guillaume Tell …   Dictionnaire des idées reçues

  • arbalète — (ar ba lê t ) s. f. 1°   Arme de trait, composée d un arc d acier bandé avec un ressort et monté sur un fût qui reçoit le trait ou la balle.    Par analogie. Un cheval en arbalète, attelé seul en avant des deux du timon de la voiture. •   C est à …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • Arbalète — Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Sur les autres projets Wikimedia : « Arbalète », sur le Wiktionnaire (dictionnaire universel) Une arbalète peut faire référence à :… …   Wikipédia en Français

  • ARBALÈTE — s. f. Sorte d arme de trait, arc d acier qui est monté sur un fût, et qui se bande avec un ressort. Grosse arbalète. L arc, la corde, le fût, la noix d une arbalète. Trait d arbalète.   Arbalète à jalet, ou Arc à jalet, Arbalète avec laquelle on… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • ARBALÈTE — n. f. Arme de trait, arc d’acier monté sur un fût et qui se bande avec un ressort. L’arc, la corde, le fût, la noix d’une arbalète. Trait d’arbalète. Arbalète à jalet, ou Arc à jalet, Arbalète avec laquelle on tire de petites boules de terre… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • arbalète —    Le membre viril, probablement par jeu de mots, parce qu’on bande, à moins qu’on ne dise bander que parce qu’on appelle la pine une arbalète destinée à blesser la femme au ventre.        Bandez votre arbalète, mon doux ami, et visez moi dans le …   Dictionnaire Érotique moderne

  • arbalète — n.f. Croix : Un défilé de ratichons portant leur arbalète. / Membre viril …   Dictionnaire du Français argotique et populaire


We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.